04 mai 2013

Mathilde and The Anachronic Septet - You Irresistible You




Mathilde : voix

The Anachronic Septet:
Rémi Meurice : saxophone alto, arrangements
Maxime Berton : saxophone tenor
Timothée Quost : trompette
Armand Dubois : cor
Enzo Carniel : piano
Zacharie Abraham : contrebasse
Ariel Tessier : batterie

James Dempsey : guitare


Mathilde comment ? Mathilde.
Autant faire court. Un prénom, donc, que je vous invite à retenir, et un single que je vous conseille d’écouter.

Face A.

« You Irresistible You ». Rien que le titre sonne comme celui d’une chanson de Georges Shearing. Le saxophone alto qui fend le silence ne dément pas. L’Anachronic Septet qui lui emboîte le pas non plus. Il s’agit d’une belle chanson qui sonne « à l’ancienne », portée par l’élégance d’un trio de velours et la puissance d’une petite section de cuivres qui fait sonner l’ensemble comme une formation étendue. Mathilde, qui aime les grandes dames du jazz mais aussi les héros de la soul, profite de ce luxueux écrin et donne à sa mélodie des airs de standard, avec un phrasé précis, un vibrato utilisé avec parcimonie et une voix joliment timbrée, qui s’éraille très légèrement de temps en temps à la manière de l’une de ces influences, Adèle.
A travers cette chanson, Mathilde parle d’amour, à sa façon, en évoquant le « je m’en fous du reste » qui le caractérise. Et là où ça marche bien, c’est que le groupe met des sons en face des sentiments. Le piano qui égrène volontiers quelques arpèges romantiques, la batterie qui pulse comme un cœur qui bat, la contrebasse et sa sensualité, le saxophone ténor qui chante comme l’amant sifflote, les cuivres en afflux de joie.  C’est positif, entraînant et juste.

Face B.

« It’s Been So Long ». James Dempsey joue un riff qui tourne en boucle, un accompagnement pop/soul rythmé par la percussion de cordes grattées à vide sur le quatrième temps. Il a un beau son, James Dempsey, et le solo qu’il superpose à sa rythmique est gorgé de blues.  Sur ce titre, Mathilde est moins dans le swing et plus dans le groove, si cela veut dire quelque chose. Mais elle y chante avec autant de talent, autant d’enthousiasme.  Ce duo a de la gueule.

Quel que soit le côté choisi, brillant ou mat, ce single, pour l’heure disponible en téléchargement légal et bientôt disponible physiquement, nous fait découvrir une chanteuse pétillante que vous pourrez venir écouter le 23 mai sur l’Improviste.

A voir, aussi, une vidéo tournée pendant l'enregistrement.

Aucun commentaire: