08 juin 2010

Bruno Angelini, Joe Fonda & Ramon Lopez - "New York City Session"

Bruno Angelini : Piano

Joe Fonda : Contrebasse

Ramon Lopez : Batterie





Cette session New-Yorkaise fut l’occasion pour les trois membres du Trio de se retrouver, après avoir laissé parler leur univers collectif sur l’album « Silent Cascade ». Ils renouvellent ici l’expérience d’un enregistrement de musique spontanée (pas d’écriture préalable, 5 heures de studio !). On ne peut que s’en réjouir tant le résultat est raffiné et envoûtant.



Ce contexte de totale liberté permet aux trois musiciens d’engager un trilogue. Comme pour toute conversation, c’est l’écoute et la cohérence d’un propos par rapport aux autres qui permet d’avancer, de construire, d’explorer. Cela explique à la fois la retenue et l’engagement qui caractérisent les échanges.

Retenue car les trois musiciens savent utiliser le silence pour faire respirer leur musique, engagement car celle-ci sait se faire pressante pour véhiculer ses émotions. Dans le dépouillement comme dans l’intensité, dans la transparence comme dans l’opacité, dans la douceur comme dans la violence, une grande sensibilité se dégage de ces compositions de l’instant qu’aucun maniérisme ni aucun effet de genre ne viennent faner.



Le projet est composé de huit titres joués en trio auxquels viennent s’ajouter trois titres interprétés en solo par chacun des musiciens. Ces formats intimistes s’inscrivent avec logique dans le déroulement de l’album puisqu’ils contribuent à la diversité des climats sans casser la continuité du propos. La musique, sans perdre sa cohérence, peut être introspective comme sur « Morning » ou « Fragile », ou déployer sa force (« Exploration », « Resistance », « Brothers »…), elle peut se parer d’un swing élégant (« I Learned A Lot From You ») ou s’évaporer dans une brume colorée, comme sur le titre « Union Square », durant lequel Ramon Lopez ajoute aux sonorités subtiles de sa batterie les couleurs mordorées des Tablas tandis que Joe Fonda et Bruno Angelini mêlent leurs chants, si simples, si beaux.



Les notes suspendues, grappes d’accords charnues et développements harmoniques de Bruno Angelini, les lignes puissantes et mélodiques de Joe Fonda et le drumming si spécifique de Ramon Lopez, nerveux mais aérien, s’accordent à merveille sur cette suite d’instantanés dont on découvre de nouvelles subtilités à chaque écoute.

Cet opus, magnifique d’un bout à l’autre, est sortit sur le label « Sans Bruit », qui a pour spécificité de distribuer ses références de façon dématérialisée et pour une somme plus que raisonnable (6€). Vous pouvez télécharger cette « New York Session » sur leur site : www.sansbruit.fr



Aucun commentaire: