10 février 2010

The Neil Cowley Trio à Conflans Sainte Honorine


Neil Cowley: Piano
Richard Sadler: Contrebasse
Evans Jenkins: Batterie





A propos de ce trio j’ai pu lire à plusieurs reprises qu’il se situait entre E.S.T. et The Bad Plus. Je suis toujours mal à l’aise lorsqu’il s’agit de comparer des musiciens car la démarche minimise la colossale somme de travail nécessaire pour atteindre la qualité de jeu dont ils font si souvent preuve.




Dans le cas du trio de Neil Cowley, la comparaison me paraît pourtant justifiée, ne serait-ce que pour vous donner une idée de la musique qu’ils proposent. Alors oui, ils sont à mi chemin entre E.S.T. et The Bad Plus, ces deux trios que l’on dit à tord similaires. Si le premier développait une musique lisse favorable à l’introspection, la musique du second est beaucoup plus anguleuse, plus sale, faite de brisures.

Si l’on associe souvent ces deux formations, c’est principalement en raison de leur son d’ensemble et de leur faculté à combler l’espace par un jeu serré hérité du Rock. Le trio de Neil Cowley a lui aussi cette caractéristique, et leur jeu oscille entre à-plats lyriques et reliefs rythmiques, séquences longuement développées (les ostinatos permettent souvent une montée en puissance, le trio jouant sur le volume et l’intensité du jeu) et effets de construction/déconstruction, changements de rythmes et virages à 180°.






Bien sûr, on retrouve chez ces musiciens Anglais ou Néo-Zélandais des passages « à la E.S.T. » et d’autres « à la The Bad Plus ». Comme l’on retrouve du Parker chez Dolphy et du Dolphy chez Portal.

Rendons à César ce qui lui appartient : Le trio de Neil Cowley est excellent. Leurs compositions sont intelligentes et accrocheuses. Leurs deux albums sont très réussis. Les voir en concert est un véritable plaisir.

Allez, pour la route je me prête une dernière fois au petit jeu de qui doit quoi à qui : nous (amateurs de Jazz) devons au trio de Neil Cowley de savoureux moments de musique énergique et décontractée.






En attendant de pouvoir les croiser sur scène, je vous conseille de les découvrir, si ce n’est déjà fait bien sûr, sur disque : « Displaced » ou « Loud…Louder…Stop !! ».































Un nouvel album est prévu pour Avril, je suis client…




Aucun commentaire: