15 février 2010

Edouard Ferlet - "Filigrane"




Edouard Ferlet : Piano

Alexandra Grimal : Saxophone Tenor et Soprano, Voix

Airelle Besson : Trompette, Voix

Fabrice Moreau : Batterie, Voix


Sur la pochette de « Filigrane », on voit, prises à contre-jour sur fond blanc, les silhouettes des quatre musiciens du quartet. Leur disposition suggère une grande profondeur de champ et elles occupent juste assez d’espace pour ne pas paraître perdues, mais suffisamment pour donner de la consistance au tableau. Les contours sont nets et les formes simples.

Ces silhouettes ne se regardent pas entre elles et ne regardent pas l’objectif. Pourtant, elles paraissent sereines, en confiance et prêtes à nous accueillir. Elles sont pleines de grâce.

Il en va de même pour la musique qu’Alexandra Grimal, Airelle Besson, Edouard Ferlet et Fabrice Moreau nous offrent, qui est très aérée mais suffisamment riche pour multiplier les sens de lecture.



L’apparence soyeuse du jeu d’Edouard Ferlet n’est pas antinomique d’un développement harmonique et de fulgurances mélodiques aux reliefs escarpés. Il nous délivre ici une très belle démonstration de sa faculté à ensoleiller des thèmes pourtant empreints de nostalgie.

Sa complicité avec Fabrice Moreau est palpable et le jeu de celui-ci, dans la lignée d’un Paul Motian, semble fait pour épouser et contraster les arabesques du pianiste. Il y a un mot pour ça, non ? Ah oui, « Soulmates »…

Trop prudentes pour venir se poser sur cet instable écrin, Airelle Besson et Alexandra Grimal préfèrent le survoler. Leurs interventions, portées par le vent, ont la légèreté des phrases prononcées par ceux qui n’ont rien à prouver et s’inscrivent avec audace et délicatesse dans la démarche artistique du leader.

Un très bel album à écouter au calme, car sa fragile poésie s’accommode mal des turbulences de la ville…

Aucun commentaire: