02 septembre 2009

Laurent De Wilde - "Monk"


Je viens juste de terminer la lecture de ce très beau livre de Laurent De Wilde consacré au génial pianiste.
Je sais que je le relierai. Que j’y reviendrai pour relire certains passages, des commentaires sur des morceaux, des anecdotes sur un enregistrement… Car le moins que l’on puisse dire, c’est que ce livre est précis et documenté.

Utilisant un style percutant et accrocheur, Laurent De Wilde transforme ce qui aurait pu être une biographie en véritable hommage.

Il l’aime, la musique de Monk, et il ne s’en cache pas. Son enthousiasme est tel que lorsqu’il parle d’un morceau, on ne peut s’empêcher de suspendre un peu la lecture du bouquin pour aller se replonger dans la discographie du pianiste chapeauté et redécouvrir les chefs d’œuvre évoqués.

« Monk » est un livre de passionné. Et de connaisseur, est-il nécessaire de rappeler que Laurent De Wilde est un pianiste éblouissant ?

Sa maîtrise de l’instrument, sa connaissance du Jazz, des clubs, des séances d’enregistrement, des sentiments des musiciens dans tel ou tel contexte (avant une séance, pendant un set en club, durant le processus de création…) lui permettent d’étoffer son propos.

Ce livre très facile d’accès propose de ce fait une photographie de l’univers du Jazz à cette époque, et l’on se ballade sur la 52ème Avenue de New-York, dans les studios Blue Note où chez la Baronne De Pannonica, qui fût une amie proche de Thelonious, avec toujours autant de plaisir.

Laurent De Wilde nous parle de la musique de Monk, bien sûr, mais aussi du personnage, en analysant avec minutie et a- propos ses attitudes, ses mimiques, ses vêtements. Il nous parle de son univers, des lieux qu’il fréquentait, des personnes qui l’entouraient, des musiciens avec qui il a joué ou des producteurs qui lui ont accordé leur confiance.

Il parle des difficultés qu’a eues Monk à faire accepter ses particularités, des moments de grâce, des échecs, des zones d’ombres aussi.

Sa « petite » histoire représente un détail de la grande Histoire du Jazz…

Passionnant de bout en bout, donc indispensable, qu’on soit ou non fan du grand Thelonious Monk !

1 commentaire:

Gipéhel a dit…

Tout à fait d'accord, ce bouquin est à recommander sans réserve.

Laurent de Wilde a su réaliser dans un style alerte, un portrait original très documenté de ce musicien incontournable qu'est Monk.

Dans cet ouvrage j'y ai savouré des pages de toute beauté, entre autres :
- Le passage consacré aux mains de Monk (p 225) : analyse emarquable, véritable morceau d'anthologie !
- Le portrait de Nellie sa femme, (p 76) ange gardien du pianiste, insiste sur le rôle étonnant qu'a joué cette petite bonne femme dans la carrière de son mari.
- Les dernières années de Monk, son silence, cette mort lente, sont détaillées avec pudeur et une émotion palpable que l'auteur nous fait partager.

Il y aussi des propos que l'on peut discuter:
Ainsi, Laurent de Wilde écrit (p54) "Demandez à un guitariste de jouer le plus fidélement possible un thème de Monk et vous le verrez faire une grimace."
Le nombre d'enregistrements à la guitare consacrés à la musique de Monk sortis ces 10 dernières années vient quelque peu rendre caduque cette affirmation !

Néanmoins, cet ouvrage reste un document remarquable sur Monk, écrit par un pianiste qui maitrise parfaitement son sujet.