26 juillet 2009

Stéphane Kerecki Trio + Tony Malaby - "Houria"



Stéphane Kerecki : Contrebasse
Matthieu Donarier : Saxophones Tenor et Soprano
Tony Malaby : Saxophones Tenor et Soprano
Thommas Grimmonprez : Batterie


Stéphane Kerecki nous fait sur cet album le plaisir de transformer son trio en quartet, en conviant l'incroyable Tony Malaby à venir croiser le fer avec Matthieu Donarier.


Parlons dans un premier temps du projet en lui même : 13 titres, dont 9 compositions signées de la main du leader, 3 duos co-écrits avec Tony Malaby et une reprise d'un morceau d'Olivier Messiaen.
Que du bon.


"Houria" fait partie de ces albums qui s'écoutent facilement et dont on ne se lasse pas, tant les musiciens dissimulent ici et là de petits détails que l'on ne cesse de découvrir.


Sans jamais tomber dans la facilité, l'écriture de Stéphane Kerecki est d'une extraordinnaire limpidité. Ses compositions sont sublimées par ce quatuor de musiciens tous terrains.






Le son de cet album, très bien produit par la sympathique équipe de Zig-Zag Territoires, est doux, boisé, chaud, rond et puissant.

Dès l'introduction de l'album (le splendide "Macadam" et sa fabuleuse intro à la Contrebasse), on sait à quoi s'en tenir. La rythmique solide canalise l'énergie débordante des deux saxophonistes qui se livrent à une joute amicale dont je serais bien en peine de dire lequel des deux sort vainqueur.

Tant mieux d'ailleurs, puisqu'à aucun moment il n'est question de compétition, chacun met sa musique au service du groupe, et Tony Malaby trouve naturellement sa place, en apportant son univers sans jamais chercher à éclipser les membres du trio originel.

On a peine à croire que ces quatres là se sont réunis pour la première fois sur ce projet. On pourrait croire qu'ils jouent ensemble depuis des lustres.

Les deux saxophonistes se complètent magnifiquement. Leurs courbes se suivent, s'écartent, se croisent ou s'enlacent, ceci donnant lieu à un très bel échange d'idées.

Au centre, Thomas Grimmonprez assure une pulsation sur laquelle s'appuie Stéphane Kerecki pour développer des lignes de Basse puissantes et mélodiques. En bon leader, il sait rester en retrait pour mettre en valeur sa formation et relève sa recette d'une poignée d'épices à faire fondre les plus fins palets.

Cet album, au charme immédiat et durable, trouvera je l'espère sa place dans votre discothèque. En tous cas je vous souhaite de tout coeur de ne pas passer à côté.

Aucun commentaire: