01 juillet 2009

Louis Sclavis - "Lost On The Way"



Louis Sclavis : Clarinettes
Matthieu Metzger : Saxophone
Maxime Delpierre : Guitare
Olivier Lété : Basse
François Merville : Batterie


Les clarinettes sauvages et aventureuses de Louis Sclavis n’ont décidément pas finit de nous séduire.

Enième pierre à son magistral édifice, « Lost On The Way » s’inspire des voyages d’Ulysse.
Nous serions bien mal inspirés cependant de nous boucher les oreilles à la cire pour ne pas succomber aux chants de ses sirènes.

A l’instar de Calypso, qui garda Ulysse sur son île durant 7 ans en lui jurant l’immortalité, Louis Sclavis et son Quintet nous retiennent durant 57 minutes en tenant toutes leurs promesses.
Les thèmes inspirés et intemporels semblent emprunter autant à la mythologie, par leur puissance épique, qu’au style propre au compositeur.

Ainsi, sur « Brain d’or », la mélodie n’est pas sans rappeler l’écriture de Sclavis pour le trio Romano-Sclavis-Texier. Les amateurs apprécieront.

Le disque bénéficie en outre de la qualité inhérente aux productions du label de Manfred Eicher : Pochette sombre et mystérieuse, livret soigné et prise de son impeccable.





L'expression «tomber de Charybde en Scylla» signifie de nos jours « éviter un danger en s'exposant à un autre pire encore ».
Un parfum d’aventure plane effectivement sur ce premier morceau, au cours duquel le thème est magnifiquement harmonisé par Louis Sclavis et Matthieu Metzger.
Derrière ce thème « héroïque », la guitare et la basse, calées l’une sur l’autre, apportent dimension et rondeur grâce à un riff commun tout en rebonds et syncopes.


Magnifique morceau d’introduction qui laisse présager du meilleur pour la suite, à juste titre.
Je vous laisse la surprise, mais pas d’inquiétude à avoir, vous reviendrez ravis de vos pérégrinations.


Astucieux mélange de tradition et modernité, la musique proposée est résolument novatrice, tout en s’inscrivant avec logique dans l’œuvre de Louis Sclavis.


Les thèmes abordés sont de fabuleux prétextes pour créer des ambiances favorables à l’improvisation.
Dans ce cadre, chacun trouve sa place, chaque instrument est soit valorisant, soit valorisé.
L’occasion pour nous de profiter des apports de chacun.


Mais que mes propos ne donnent pas une image erronée de l’album ! Il s’agit bien d’un disque de Jazz, parfaitement écoutable, écrit et interprétés par des orfèvres ayant simplement eu la bonne idée de s’inspirer d’un thème original pour donner une direction à leur musique.

Extraits :
De Charybde En Scylla
La Première Île
Lost On The Way
Bain D'or
Le Sommeil Des Sirènes
L'Heure Des Songes
Aboard Ullysses's Boat
Les Doutes Du Cyclope
Un Vent Noir
The Last Island
Des Bruits À Tisser
L'Absence

Aucun commentaire: