24 juin 2009

Jean-Philippe Viret Trio - « Le Temps Qu’Il Faut »

Jean-Philippe Viret : Contrebasse
Edouard Ferlet : Piano
Fabrice Moreau : Batterie

[Le Temps qu'il Faut]

Musique d’un film qui n’existe pas (tant pis pour lui), fresque sonore, exposition audio, roman de notes, la musique de ce trio d’illustrateurs sonores nous renvoie à des images en sépia, évoque des scènes de retrouvailles, peint la tronche d’un jeune homme qui apprend qu’il va être père, le visage d’une vieille dame qui sourit d’avoir vécu, la mine réjouie d’un rêveur se promenant dans une rue piétonne animée, colore des photos d’avant guerre, noircit des dessins d’enfants sages...


Cette musique est peut être la bande son de certaines choses qui nous touchent.
Son fort pouvoir d’évocation est propice au songe, et sa beauté peut être, au choix de l’auditeur, douce ou amère.



J’ai écouté cet album en me trouvant dans différents états (fatigué, détendu, actif, pressé, optimiste, serein, solitaire…) et à chaque fois je l’ai apprécié différemment.




La beauté n’est ni de feu ni de glace.
La Joconde elle-même a parfois l’air triste…

Très très très chaudement recommandé, tout comme les trois albums précédents (« Considérations », « Etant Donnés » & « L’indicible »), tous magnifiques.
PS : Si quelqu’un à un plan pour se procurer « Autrement dit » (légalement bien sûr...), je suis preneur ! A ma connaissance, il n’est disponible qu’au Japon…
Extraits de l'album "Le temps qu'il faut" :
-----------------------------------------

Aucun commentaire: